Crépuscule d'acier – Charles Stross

Un bon livre de SF pour changer. il est court, couverture du livrebien écrit et drôle. On ne s’ennuie pas dans les 500 pages dans ce livre de hard-sf. On a affaire au Festival, une entité non humaine qui s’approche d’une planète de la Nouvelle République qui n’a rien de nouveau. Au contraire cette société est arrêté dans le temps, et la technologie est proscrite de la vie de la plupart des habitants.

Le festival bouleverse cette équilibre, l’histoire du livre étant divisé entre les évènements sur la planète et la tentative de la planète mère pour sauver sa colonie. On fait la connaissance ainsi de l’Eschaton qui n’aime pas qu’on touche au sacro-lien de causalité.

Les deux personnages principaux, une représentante de l’ONU (une sorte 007 des temps spatiaux) et un ingénieur un peu dépassé par les évènements mais si innocent sont aussi très attachants. Plié en 3 jours, ce livre fut un vrai plaisir à dévorer !

billet publié dans les rubriques readings le