Cuba

IMG_2246

Nous revenons de notre premier voyage dans le “sud” comme on dit ici pour parler de l’Amérique centrale et de la Floride. Cette région est la destination privilégiée des Canadiens en général et des québécois en particulier pour les mois d’hiver, on peut passer de -30 à +30 après seulement 3h d’avion …

Nous avons eu la chance d’être accompagné lors de ce voyage de découverte de la plus grande île des caraïbes : 1000km de long, 11 millions d’habitants. Cuba est une des dernières anomalies pays communistes au monde. Plus ouvert que la Corée du Nord mais avec moins de libertés que la Chine, le pays va sans doute connaître des changements majeurs dans les années à venir avec le changement de pouvoir entre Fidel Castro et son frère Raúl.

Le Canda est un des plus importants partenaires économiques avec l’Espagne, le Venezuela et la Chine. Mais surtout c’est le pays qui envoie le plus de touristes, les citoyens canadiens profitent d’un visa de 3 mois renouvelables au lieu des 30 jours pour les autres pays. Le pays s’est ouvert au tourisme en 1994, contraint par la faillite du bloc communiste en Europe et donc du flux financier entre l’URSS et Cuba. Cette période dite «spéciale » marquée par des  restrictions importantes (eau, électricités, nourriture…) a pris fin dans les années 2000 avec l’essor du tourisme, les nouveaux partenaires (Chavez, la Chine). Mais il en reste que le pays est marqué par des décennies d’embargo.

Nous étions logés dans un hôtel dans le quartier Miramar de La Havane, celui où se trouvent toutes les ambassades dont celle de la Russie :

IMG_2229

Nous n’étions pas dans un hôtel « tout inclus » mais nous avions tout le confort attendu d’un hôtel occidental : pas de coupure d’eau comme le vive encore les habitants. Une nourriture saine bien que les disponibilités soient irrégulières (sauf pour les Mojito et Piña Colada à 2$). Oubliez le wifi et l’accès Internet, c’est cher et lent (cela pourrait changer dans les mois à venir avec le branchement de câbles avec le Venezuela et la Jamaïque).

Il n’y a pas de drogue à Cuba, les touristes sont bien protégés et l’accueil des cubains est sympathique (bien que parfois on sent un manque évident de motivation sur le service …).

Voici quelques photos qui montre bien l’effet du dépérissement lent mais inexorable des infrastructures (ce ne sont pas des photos prises dans des régions reculées mais à La Havane, capitale de 2 millions d’habitants).

IMG_2177

la vue depuis notre hôtel, oui on a pas vu de nuage pendant une semaine.

IMG_2187

Les couleurs des immeubles sont très belles et la ville a une belle architecture en général.

IMG_2198

IMG_2203

Service de livraison à domicile.

IMG_2211

Un stand de tir pour jeunes révolutionnaires.

IMG_2215

Cinéma, sort of.

IMG_2217

Un cimetierre de locomotives derrière le Capitole

IMG_2218

Un des nombreux immeubles abondonnés  de la capitale.

IMG_2227

Les voitures américaines des années 50 et 60.

IMG_2238

Vue depuis l’hôtel National, très prisé des européens nostalgiques de l’époque “Al Capone”.

IMG_2248

Voitures américaines, mais il y a surtout beaucoup de Lada. Ces deux catégories servant de taxis officieux.

IMG_2263

Non ce n’est pas après un tsunami.

IMG_2280

Le supermarché de la Havane.

IMG_2291

Maison de la culture, ne cherchez pas les journaux étrangers.

IMG_2294

Pas de compteur de vitesse.

IMG_2311

Ancien hôtel Hilton, théâtre de beaucoup d’évènements pendant la “révolution”.

IMG_2322

On est loins des Prius…

IMG_2345

une des bières locales: La Cristal (1$).

IMG_2350

Ginger, profitant d’un mojito après une journée à la plage.

IMG_2355

Coucher de soleil

IMG_2358

les Paladar sont une des seules formes de commerce privé: restaurant chez l’habitant.

IMG_2371

IMG_2393

Las Terrazas, un parc naturel au sud de la Havane (70km).

Villa Panamericana, Cuba

Villa Panamericana, rendu HDR de ce village des années 90.

billet publié dans les rubriques everything-else, photos le