Hyperion de Dan Simmons

Hyperion est une série de trois livres par le même auteur qu’Illium : Dan Simmons. Bien qu’écrits à 10 ans d’intervalles on y retouve quelques thèmes communs : un goût prononcé pour des références classiques (le chant d’Homère dans Illium, le poète anglais du 19ème siècle John Keats dans Hyperion) et cette vision de l’humanité un peu décadente. Les intelligences artificielles sont aussi très présentes : on y comprends pas grand chose, elles se désintéressent de l’humanité en général mais ont parfois un intérêt complétement saugrenue pour un point de détail. C’est de la hard SF : on se plonge dans un lointain futur mais qui est plus un probable qu’un conte de fées à la Star Wars. A travers les récits des personnages principaux d’Hyperion on voyage à travers cette humanité qui s’est propagée pour former ce Web de mondes ce qui est un peu irritant parce qu’on sent bien que ce n’est qu’une introduction, il reste deux tomes…

PS : il faudra qu’on m’explique un jour ce qui pousse les éditeurs à mettre des couvertures aussi hideuses pour les bouquins de SF, on a l’impression d’être un ingénieur-informaticien-linuxien-rôliste avec les cheveux gras et le bout de pizza coincé entre les dents. La couverture de ce post est celle de l’édition anglaise que David K. m’a offerte.

Billet publié dans les rubriques Lecture le