L'anomalie - Hervé Le Tellier

couverture du livre

Double surprise avec ce livre. La première, c’est un cadeau d’anniversaire. La deuxième, l’histoire même du livre est inattendue, du moins pour un livre qui a reçu le prix Goncourt.

Je ne vais pas divulguer de « secrets ». Disons que c’est pas habituel de voir un Goncourt se basant sur de la science-fiction.

La lecture m’a parfois mis mal à l’aise. Je me suis rappelé des cauchemars que je faisais étant enfant. Moi qui me souviens jamais de mes rêves j’ai une impression bien nette de ceux quand j’étais petit. Je rêvais souvent de la fin du monde. Celle-ci n’intervenait pas suite à une guerre mais naturellement suite à l’explosion du soleil.

Mais il y aussi plein de passages drôles, en voici quelques-uns que j’ai noté:

Depuis que Blake a ouvert son premier restaurant végétarien, rue de Buci, près de l’Odéon, il a pris ses habitudes ici. Quitte à désespérer de tout, autant le faire en terrasse à Paris.

Elle s’arrête devant la porte de la salle, s’adosse au mur. Je suis britannique, Adrian, je vous préviens, si vous tentez de me violer, je me laisserai faire, et je penserai à la reine.

Aucun, mon général. Je ne connais pas de problème qui résiste à une absence de solution.

En somme, c’est un livre qu’on a dû mal à poser et arrêter sa lecture. Fortement recommandé !

billet publié dans les rubriques readings le