Pushing Ice - Alastair Reynolds

Un livre de science fictionpushingice qui appartient au genre du “space opera”. D’habitude je ne suis pas fan de ce genre et le premier chapitre ne m’a pas démenti dans mon appréhension : new Florence comme capitale, Bella ou Svetlana comme héros, c’était mal parti. Mais très vite on oublie ces raccourcis pour se plonger dans l’histoire de l’équipage du Rockhopper vaisseau minier qui part à la poursuite d’une lune de saturne qui a oublié de rester en orbite autour de sa planète.

Alastair Reynolds écrit bien : les personnages sont très caractérisés  (on se surprend à vouloir tordre le cou à certains et à prendre en affectation d’autres) malgré quelques longeurs au début sur leurs relations  … Mais surtout l’auteur nécessite pas à faire des bonds de plusieurs années (voir des décénnies) pour faire avancer l’histoire sans perdre le lecteur et sans être gratuit. Les aliens sont un peu ésotériques bien que les principaux brillent par l’absence. Car toute l’histoire de l’équipage tourne autour de leur survie après avoir été poussé à s’installer dans un environnement pas vraiment hostile mais pas non plus bienveillant, et personne ne se manifeste pour les aider pendant une bonne partie de l’épopée.

La fin est une bonne conclusion : je la qualifie de tranquille, de reposante par rapport au suspens un peu oppressant du reste de l’oeuvre.

billet publié dans les rubriques readings le