Rentrée littéraire

Cela fait un moment que je n’ai pas écrit quelque chose sur ce blog. Pour remédier à cela voici quelques notes sur mes lectures des mois précédents sans ordre particulier.

1491: New Revelations of the Americas Before Columbus – Charles C. Mann

1491Ce livre se propose de raconter l’histoire du continent américain (nord et sud) avant l’arrivée de Christophe Colomb. Dit comme ça on s’attend à une encyclopédie de 1000 pages sans images. Non, non ce journaliste sait vous maintenir en haleine. Il va nous parler aussi bien des Mayas que des Aztèques en passant par les tribus indiennes du Nord-Est des USA ou de la côte Ouest du Canada. J’étais plus ou moins resté sur cette image d’un continent vide avec le vague souvenir de l’hypothèse du passage par le détroit de Béring. Pourtant on a depuis trouvé des restes de civilisations plus anciennes que le réchauffement ayant laissé un passage à travers le Canada. Et puis on imagine aussi un continent vide alors que la population a été décimée par les maladies des colonisateurs européens. Sans le savoir ceux-ci ont apportés des germes de grippes et de variole qui ont réduit de 80 à 90% la population locale. Un continent sans chevaux (cet animal apparaît avec la colonisation espagnole), avec la roue mais n’ayant qu’une utilisation triviale. Une bonne lecture pour remettre en perspective la “conquête” de l’Ouest.

Let’s Take the Long Way Home: A Memoir of Friendship - Gail Caldwell

wayhomeLe cancer est un sujet moins tabou de nos jours même si on entends encore que telle ou telle célébrité est partie après une “longue maladie”. Un cancer peut être long et vicieux revenant après des années de rémission. Le livre de Gail Caldwell est l’histoire de l’autre type de cancer: court et sans espoir, la mort d’une amie en trois mois. On peut parfois être irrité par le ton de l’auteur, cette bonne convenance américaine de la côte Est mais le livre est assez court pour se concentrer sur cette amitié qui arrive tard dans la vie. Les deux femmes se rencontrent autour de leur chien et de l’apprentissage par l’une dans de l’aviron. Elles sont célibataires ou fraîchement séparées, anciennes alcooliques elles pensaient avoir trouvé l’une dans l’autre une âme sœur avec qui vieillir. Il faudra faire sans, aussi triste qu’Alzheimer mais en plus rapide.

The Family Trade (The Merchant Princes) - Charles Stross

merchantC’est une série de 5 ou 6 tomes d’un auteur de Science-Fiction que j’aime beaucoup. On y parle de mondes parallèles où l’histoire a pris un autre chemin. Des personnes peuvent naviguer entre ces différentes versions de la Terre pour en tirer pari légalement ou non. On y parle d’économies des brevets, de monarchies décadentes, d’Etat. Impossible à lire les uns à la suite des autres , ce n’est pas non plus le meilleur de Charles Stross mais une bonne lecture tout de même.

billet publié dans les rubriques readings le