Sam - François Blais

Couverture

C’est un court roman qui m’a permis de découvrir cet auteur québécois, François Blais. Comme d’autres de ses ouvrages, l’histoire se passe dans la région de Shawinigan.

Sam est le prénom d’une des protagonistes. L’autre, le narrateur, n’est pas nommé. Ce dernier tombe sur une boîte de livres dans un magasin de brocantes. Dedans se trouve une partie du journal intime d’une jeune femme qui vit toute seule à Saint-Sévère. Le récit alterne entre les entrées du journal et les tentatives du narrateur de retrouver sa propriétaire. Sam donne assez d’éléments autobiographiques pour que son lecteur explore des pistes mais ces dernières ne débouchent sur (presque) rien.

Sam est très indépendante. Elle a pu acheter une maison isolée à la mort prématurée de son père. Elle y vit avec son chien. Elle nous raconte ses promenades dans les villages avoisinants avec des tangentes sur le nom des rues. Tout cela avec beaucoup d’humour. La description de son entourage est aussi rigolo. Mais ce n’est pas du cynisme gratuit, juste un regard franc sur nos petites habitudes sociales ou des moqueries bienveillantes à propos des traits de caractères (la maman qui aime un peu trop les drinks, le beau papa érudit ennuyeux, le cousin dragueur lourdingue, etc).

La fin n’est ni heureuse ni malheureuse mais bien à l’image de ce roman au ton moqueur.

billet publié dans les rubriques readings le