Sexe, drogue... et économie - Alexandre Delaigue et Stéphane Menia

couverture du livre J’ai parlé plusieurs fois ici du site (et du blog associé) econoclaste.org. Ma première rencontre remonte à l’époque où quand j’étais étudiant : je participais au groupe de discussion fr.soc.economie et les futurs auteurs étaient des contributeurs importants. C’était une chance de pouvoir les lire comme aujourd’hui sur leur blog. Comme disait Paul Krigman dans un de ses livres, quand on parle d’art, d’architecture on va demander à un spécialiste son avis éclairé. En économie, tout le monde donne son avis, c’est pour ça qu’on a Jacques Attali ou Alin Minc qui nous gave depuis des anneés et qu’il sont toujours consultés quant aux problèmes économiques que rencontrent la France. 

C’est avec plaisir que j’ai appris la sortie de leur premier livre. Bien sûr étant un lecteur régulier du blog j’y retrouve des thèmes déjà développés mais on ne peut trouver nulle part une présentation aussi claire et pertinente des problèmes que nous rencontrons. Et cela ne résume pas à la dette publique mais aussi à l’interdiction de fumer, à la polygamie, la corruption et enfin les chauffeurs de taxi. On trouvera sur cette page un avant-goût. Mes deux chapitres préférés ? Justement celui consacré à la dette car il arrive à contrer un préjugé courant sur ce mode de financement. Tout le monde tape sur la dette donc c’est suspect, mais il y a plus que cela, ce n’est pas en dénonçant le politiquement correct qu’on fait preuve d’originalité. Cette dernière on la trouve dans le dernier chapitre consacré au chauffeur de taxi et plus largement aux réformes : on ne peut pas réformer en dénonçant les rentiers comme des salauds ou simplement en présentant la réforme comme étant inévitable, allant dans le sens de l’histoire etc. Il y a un prix à payer (indeminiser les perdants) et c’est pareil en lisant ce livre : vous ne pouvez plus regarder le journal de TF1 comme avant, vous plaindre devant la machine à café. Vous allez comprendre l’économie, ce qui n’est pas dur finalement mais ça ne rend pas plus facile la vie.

A consulter la fiche du livre sur le site des auteurs.

billet publié dans les rubriques readings le