The Colorado Kid - Stephen King

Stephen King n’est pas un auteur très reconnu en France. Au pays du mythe de l’artiste damné on le considère au mieux comme un auteur à succès. Les adaptations cinématoraphiques n’ont, pour la plupart, rien arrangé à son image. Pourtant son essai sur l’écriture qui nous révèle pas mal de choses sur l’auteur et le début de sa carrière n’a rien à envier à notre image d’Epinal de l’écrivain fauché qui ne vit que pour son art. On s’arrête souvent sur sa maîtrise du suspens en oubliant les thèmes abordés (alcoolisme, relation parent-enfant … ), par exemple avec Shinning, l’adaptation de Kubrick omet complétement le passé du père.

The Colorado Kid est un petit roman qui raconte l’histoire d’un mystère, d’un vrai mystère (et ne pensait pas qu’il sera vite résolu en 500 pages “ebook”). Comme souvent nous sommes dans le Maine, un des Etats les plus pauvres des Etats-Unis, et plus précisément sur une île. King aime bien les petites communautés où les secrets, les histoires ne se racontent qu’entre membres. Nous sommes donc inivtés à partager la vie de deux vieux journalistes et d’une étudiante venue d’ailleurs qui découvre le (seul et vrai) mystère de l’île, le corps d’un homme mort non identifié.

J’aime beaucoup la façon dont a Stephen King de décrire ses personnages, on ne peut pas faire plus juste du premier coup. Cette façon de passer du petit détail à la “big picture” tranquillement mais pas gratuitement. Il peut prendre les yeux d’un frère qui parle de son petit frère et King de continuer en précisant que bien sûr il ne faisait que 6 jours celui-ci allait mourrir.

Pas de surnaturel, pas de fantastique dans The Colorado Kid mais une vraie et belle histoire.

Billet publié dans les rubriques Lecture le