The coming – Joe Haldeman

coming

C’est rare de trouver un livre de science-fiction qui ne fasse pas 9999 pages mais qui reste intéressant. C’est peut-être aussi le défaut de ce livre puisque la fin est peu “short”. On ne voit pas d’alien si ce n’est que dans les derniers moments et encore …. La méthode de  narration est un peu originale : chaque ensemble de paragraphes est le point de vue d’un personnage. Dans une même scène on peut donc passer de protagoniste en protagoniste et ceux-ci pour certains font preuve d’un très bon humour, autre surprise de ce livre.

Nous sommes en 2054 à Gainesville en Floride, où une astronaute intercepte un message venant de l’espace annonçant une arrivée. Les USA est en pays en mauvais état, l’administration courante est républicaine et le président est une femme “plus cutéreuse , tu meurs”. On ne s’ennuie pas, cela peut se lire en une journée ou un gros voyage en train pendant les fêtes.

billet publié dans les rubriques readings le